La coopérative d'activités


Document de présentation du projet de coopérative d'activités et d'emplois TIC



Contexte général
Les , des TIC, du multimédia ainsi que ceux liés aux usages de plus en plus nombreux du numérique, d'Internet dans la vie des entreprises, des administrations et des particuliers sont en pleine expansion. L'APEC recense plus de 100 métiers ou formations dans ce secteur. Malgré les niveaux de chômage atteints en Europe, le nombre d'emplois dans le secteur du numérique ne cesse de progresser.

Le contexte local

Quelques chiffres :
4500 établissements TIC en Languedoc Roussillon
430 établissements TIC dans l'Aude.

Dans l'Aude, comme ailleurs, on assiste à un développement de ces métiers (+57% de création en 2 ans), qui ne nécessitent pas comme pour d'autres activités, une implantation spécifique, de lourds équipements. En zone rurale, même isolée, ces activités peuvent s'implanter à partir du moment où le territoire est couvert par internet (12% des établissements en LR sont situés en milieu rural). Les professionnels bien souvent, sous statut de profession libérale travaillent à leur domicile. Pour autant, il est constaté un taux de rotation élevé des entreprises de ce secteur. En Languedoc Roussillon, moins d'une entreprise sur deux à plus de 3 ans d'ancienneté (source INSEE Chiffre clefs 2008 des services aux entreprises en Languedoc Roussillon). Une autre étude de l'INSEE, plus récente (février 2012) fait état du besoin en Languedoc Roussillon de mieux valoriser, professionnaliser, structurer ce secteur qui peine à s'implanter durablement, alors qu'il a un fort potentiel d'innovation (une plus grande propension à l'innovation par les entreprises du secteur de l'informatique en Languedoc Roussillon par rapport à la moyenne nationale).
De plus, parmi les conclusions de l'étude commandité par la DRIRE Languedoc Roussillon sur les TIC ( mai 2009 ), on relève un secteur riche et dynamique mais dont les entreprises ont besoins d'une meilleure connaissances entre elles, et de se structurer (des outils mutualisés, une vision de filière,....), de se développer ( créer des synergies, générer des opportunité de collaboration, d'être accompagné dans des projets collaboratifs). Enfin NOVAE LR (filière des entreprises du numérique en Languedoc Roussillon) vient de publier (février 2013) une étude analyse de l'économie numérique en Languedoc Roussillon. On apprend dans cette étude que le nombre d'entreprise est de 4500, qu'une grande majorité des entreprises créées en 2009 sont sans salarié (8/10) et que l'Aude affichent un niveau de création particulièrement actif (+57 % en 2 ans- 50% en LR) mais qu'en revanche le taux de croissance est négatif, signe d'une difficulté de développement des activités (recul de 5% du CA en 2011 dans l'Aude alors que sur les autres départements le taux de croissance est positif + 27% dans le Gard).

Le concept de coopérative d'activités spécialisée dans les TIC :
Ces dernières années, plusieurs initiatives de coopérative d'activités et d'emplois par filière ont vu le jour : SAP, Bâtiment, culture, agriculture. Dans le secteur des TIC, une première initiative est née à Paris « COOPETIC », sur le triple constat :
l'existence d'un vivier de compétences non visibles, ni lisible ni articulée
un contexte économique dégradé qui engendre une externalisation des services liés notamment à la communication, à la maintenance,....
l'isolement des porteurs de projet qui est bien souvent un frein à leur développement.

C'est pour répondre à ces difficultés que le projet COOPETIC est né. Aujourd'hui, 90 professionnels de métiers très divers (web, communication, audiovisuel,...) sont accompagnés au sein de la coopérative. Ils trouvent au sein de cet outil, les compétences et les moyens pour développer leur activité.


Le projet Ouest Audois

Il s'agit de créer une coopérative d'activités et d'emploi spécialisée sur les TIC sur le territoire de l'Ouest audois. Le siège administratif de la structure sera implanté à Limoux, permettant ainsi un rayonnement sur l'ensemble de ce territoire (Carcassonne 20 min, Castelnaudary, 30 min, Quillan 30 min).

L'inscription du projet sur le territoire
Plusieurs organismes d'accompagnement à la création d'entreprises sont présents sur le territoire : Boutique de gestion, Cémafor, pépinière d'entreprises, Energie Alternative, chambres consulaires,.... Le coopérative d'activités et d'emplois TIC devra s'inscrire en complémentarité avec l'existant. Il ne s'agit pas de créer une énième structure d'appui, mais d'offrir un accompagnement ayant à la double spécificité : coopérative d'activités et d'emplois proposant un accompagnement sous statut salarié et celle d'une coopérative métiers TIC permettant la coopération et la mutualisation de compétence au service du développement des activités des professionnels.

Les contacts avec les organisations et structures d'accompagnement de porteurs de projet font état d'un potentiel de XX professionnels en démarche de création d'entreprises dans ce secteur.

L'objet de la coopérative d'activités est de jouer un rôle d'accélérateur de projets et de développement d'activités qui par la suite pourront venir s'inscrire dans cette dynamique de réseaux. Ce projet travaillera en lien avec l'association APIC 11, association des professionnels de l'informatique et des TIC qui regroupe dans l'Aude une dizaine de chefs d'entreprises,

Enfin, ce projet s'intègre pleinement dans celui plus vaste de tiers lieux sur Limoux, venant ainsi compléter l'offre de services : formations (TIC, web 2,0,....), centre de ressources, espace de coworking.


Les objectifs

Contribuer à la création et au développement des activités de ce secteur
Contribuer à la structuration de ce secteur en lien avec APIC 11 en favorisant les synergies, les opportunités de coopération et de mutualisation

La coopérative d'activités et d'emplois a pour objectif de proposer à des professionnels des TIC, de la communication et du multimédia un espace pour tester et développer leur activité. Son objectif est de favoriser la création, le développement d'activités et d'emplois dans le secteur TIC, de la communication et du multimédia.. Elle permet de sécuriser le parcours de création du professionnel, qui pendant la phase de test peut conserver son statut antérieur et de faciliter le développement des activités ainsi que l'innovation par le biais de réseaux de compétences et de démarches de mutualisation.

Le public
Le public ciblé par la coopérative d'activités est celui des professionnels des TIC, de la communication et du multimédia qui souhaite tester ou développer une activité ou un service mais elle pourra aussi concerner des activités ayant besoin de faire appel aux compétences dans ce domaine ( e commerce, web TV,....).

Les différents métiers couverts par la coopérative d'activités :
Les métiers du secteur peut se décliner en 2 grandes familles dont la liste ci dessous n'est pas exhaustive :
les Technologie de la communication et de l'information.
Création graphique et web designer
Conseil en architecture de l'information
Conseil dans la gestion et la sécurisation du système d'information
Conseils en réseaux et télécom
Création/développement de sites web
Gestion de sites d'annonces internet
Référencement
Formation TIC
Web markéting
programmation informatique
développement de logiciels
....

la communication et le multimédia
Conseil en stratégie de communication
Relation presse, média,
Agence de communication
Graphiste vidéo
Éditeur et concepteur de contenus web
Directions artistiques
Identité visuelle
Production musicale
Communication d'entreprises
Infographie
Maquettiste PAO
Conception, réalisation de DVD vidéo



Le parcours d'accompagnement

Le statut proposé par les coopératives d'activités et d'emplois est celui d'entrepreneur salarié. Un statut hybride. Les entrepreneurs sont autonomes, c'est à dire en responsabilité du développement de leur activité tout en ayant les avantages d'un statut de salarié et aussi d'être dans un cadre coopératif favorisant les synergies, les mutualisations. Il est salarié sur la base de son chiffre d'affaires. Ce statut lui permet de pouvoir tester grandeur nature, développer son activité sans être obligé de créer sa propre entreprise et tout en bénéficiant des droits sociaux relevant du salariat.
Son statut d'entrée dans la coopérative est fonction de l'état d'avancement de son projet. Il bénéficie soit d'un CAPE (contrat d'appui au projet d'entreprise) s'il est en phase de test, soit d'un CDI s'il a déjà des clients. La rémunération est calculée sur la base du chiffre d'affaires réalisé. Pendant son parcours dans la coopérative d'activités et d'emploi, le professionnel peut se consacrer pleinement au développement de son activité tout en bénéficiant d'un appui personnalisé par des professionnels de la création d'entreprise et des TIC, de l'appui d'un réseau de compétences, de la mutualisation de moyens, de compétences. La coopérative gère son activité (une comptabilité analytique mensuelle et suivi de trésorerie individualisée).

Le porteur de projet bénéficie tout au long de son parcours d'un accompagnement sur mesure sous forme individuelle et collective dans le cadre d'ateliers.

Exemple de parcours type



Les modules d'accompagnement proposés (à compléter) :

- Gestion/comptabilité

- Démarches administratives

Fonctionnement coopératif
Notions sur la coopération, la mutualisation,.....
Les particularités du statut coopératif
Le fonctionnement de la CAE TIC, les principes, les valeurs

Formalisation de l'offre de services


Démarches commerciales


Stratégie et Plan de communication


Animation de groupes projet
Cet atelier fera appel à des méthodes d'animation participatives. Une des méthodes utilisées sera celle de l'accélérateur de projet : face à une problématique posée par un professionnel, des réponses collectives pour faciliter et trouver les moyens d'avancer.
L'objectif de cet atelier est de créer des synergies entre les professionnels, des réseaux de compétences contribuant au développement d'activité de chacun. Une des particularité de ces métiers, c'est que les professionnels travaillent rarement seul. Ils doivent faire appel à d'autres compétences pour répondre à la demande (ex d'un site internet nécessitant à la fois un graphiste et un créateur de site). Ces métiers ont besoin pour se développer d'être avec d'autres.


Le partenariat

Avec les organisations professionnelles : APIC 11, Club Entreprendre,....
Avec le réseau d'accompagnement à la création d'entreprises : Boutique de Gestion Ouest Audois,....



Les étapes de mise en oeuvre du projet

de Juin à Décembre 2013 : analyse du potentiel et des besoins (entretien avec les organismes d'aide à la création d'entreprise, rencontre de porteurs de projet TIC), définition des moyens humains et élaboration du budget prévisionnel sur 3 ans
Janvier 2014 : Lancement de la coopérative d'activités


Les moyens humains :

3 permanents à temps partiel représentant en totalité 1 ETP (sur les 3 premières années)

Florence Tholly, assurera la coordination globale de l'activité et animera les ateliers groupe projet. Elle est titulaire d’une maîtrise d’aménagement du territoire. En 2009, elle a intégré le premier cycle de formation des dirigeants d’entreprise de l’économie sociale (SCIC Ecole de l’entrepreneuriat en Economie Sociale).

Jean-Pierre Francoual prendra en charge la comptabilité et la gestion de l'activité et celle des professionnels. Il assurera aussi l'accompagnement gestion/comptabilité. Il possède une DESS (Master 2) de gestion des entreprises

Peter Wollny, assurera l'accompagnement spécifique sur le métier des TIC (formalisation de l'offre de services).
Des intervenants externes seront sollicités sur la partie commerciale et communication : Lydia Bouziane ?


Le budget sur 3 ans (prévoir 65% d'aides publiques)